Les Coopérateurs... que de chemin parcouru !

d'après le récit et les archives de Claude Artières

 

Extrait

Dans les années 1920, les rues du vieux Millau débordaient d'activités. C'était l'époque où, le soir venu, en été, on sortait sa chaise devant sa porte pour cancanéjer et refaire le monde... Un Cercle des Coopérateurs, aux activités diverses, existait déjà dans notre ville. Il ouvrait des magasins d'alimentation. A « La Glaneuse » par exemple, on fabriquait du pain vendu par trois femmes poussant un chariot. Il organisait des rencontres sportives et des fêtes attirant la foule des grands jours. Lors de la Cavalcade du 4 août 1923, son char fleuri remporta brillam­ment le premier prix. Deux cafés résumaient la vie poli­tique d'alors : «La Fra­ternelle» bd Sadi Car­not, fréquentée par les «Blancs», «La Gerbe Sociale» rue Clausel de Coussergues, par les «Rouges». Celle-ci, bon­dée à la sortie du travail, proposait, dès 16 heures, des collations plutôt copieuses. Les habitués, portés sur le «miech conou» (chopine de rouge), s'enflammaient au cours de discussions animées où les préoccupations locales rivalisaient avec le contexte politique général.

Cci08032015 copie 2

Pour rendre accessible la pratique sportive aux classes popu­laires, le Cercle des Coopérateurs loue un terrain, avec promesse de vente, rue du Champ du Prieur, en 1929. L'année suivante, « La Boule Coopérative Montplaisir » -BCM-, siégeant dans la rue éponyme et créée le 16 avril 1927, le rejoint. En 1935, hélas, pour diverses raisons, le projet d'acquisition ne peut aboutir. Dans cette ambiance d'incerti­tude, le 12 février 1937, l'Association Sportive et Artistique des Coopé­rateurs prend le relais du Cercle. Elle devient, deux ans plus tard, pro­priétaire du terrain cédé par la famille Viala, suite à l'intervention de l'un de ses membres André Bouloc, également président de la BCM (jeu de lyonnaise). Elle établit son siège 17 boulevard Saint-Antoine.

Composition du premier Bureau : MM. Jules Fabre (employé), Paulin Costecalde (Gantier), Marius Sangiovanni (Gantier), Joseph Devic (Gantier), Ernest Camplo (Employé), Pierre Guitttard (Comptable), André Bouloc (Gantier) dit «Toto».

Ses buts : l'accès, pour ses membres, à tous sports et loisirs (soirées, fêtes sportives et artistiques) et la création et l'entretien de tous les terrains : tennis, éducation physique, foot, basket, jeux de boules, etc.

Les fondateurs ne manquent pas d'ambition. Leur devise : «Aide-toi, le ciel t'aidera» ? Ils s'attaquent à un sacré morceau :...

Pour le texte intégral, voir le tome 6

Complétez votre collection !

Aucun produit à afficher

Confiez-nous un souvenir, un document...

Envoyer une contribution

Vous avez apprécié le livre "Des bruits dans les buis, atouscoeurs 2.0" et vous souhaitez nous apporter votre contribution ( une nouvelle, un conte, un poème s'inspirant de Millau ou de notre région) ? Vous pouvez nous transmettre vos écrits par le biais de ce formulaire. Nous vous répondrons très vite...

A bientôt, les auteurs 

Joignez vos écrits
Formats de fichier : pdf, doc, odt

société millavoise histoire millau anecdotes

Vous devez être connecté pour poster un commentaire